Un Monde Qui Bouge (TRES VITE) – John P. Kotter mon Amour !

Nicolas Odet, Directeur Général, Hardis Group

Je tiens à rassurer mes proches, ce n’est pas demain la veille qu’ils devront partager leur plat de nouilles avec un consultant américain aussi docteur es Strategy soit-il ! Dans une famille largement issue d’un milieu ouvrier paysan, on ne rigole pas avec les nouilles ! Surcharge pondérale au bilan médical d’entrée en 6ème, ça se mérite ! On sent le vécu !

Revenons à notre Monsieur Kotter. A priori, rien à voir avec le Harry du (presque) même nom mais à y regarder de plus près j’avoue lui avoir trouvé un petit côté magicien à ce bon vieux John P. Nous sommes le mercredi 5 mars dans le vol Easyjet Lyon Barcelone, il est à peine 7:00. J’ai posté la veille une tribune sur ma vision de la façon d’injecter dans une stratégie, une réelle dynamique de changement et d’innovation et je me gratte la tête… Quand soudain, je tombe, sans me blesser fort heureusement, sur le numéro de février mars 2014 de la Harvard Business Review et je découvre… John P. ! Ou plus précisément ses idées.

Révélations ou mise en lumière d’évidences, peu importe ; ce qu’il écrit est limpide et donne une trajectoire semi-opérationnelle de déploiement de deux systèmes de gouvernance parallèles et intégrées ; semi-opérationnelle seulement car il semble qu’il subsiste des différences socio culturo economico et toutleresto entre les États-Unis et l’Europe et je fais sans doute parti des 4 ou 5 membres de comex français qui avouent sans torture trouver cela plutôt bien !

Le fond maintenant !

Quelques données contextuelles micro-économiques de base :

  • Les entreprises sont plus profilées pour maximiser l’efficacité que l’agilité stratégique
  • Face à une menace ou des opportunités nouvelles, elles tentent de recycler des méthodes qui ont fonctionné par le passé pour prétendre se transformer !
Mais…
  • Nous sommes dans une monde qui bouge (TRÈS VITE)
  • La concurrence est féroce et souvent inattendue
  • Une entreprise que ne capte pas les évolutions actuelles et à venir de son business et qui ne met pas en place les changements opérationnels potentiellement majeurs qui en découlent est en danger
  • Les méthodes qui ont fonctionné… ne fonctionnent plus !

Que je puisse être taxé d’être un jeune con du haut de mes 37 ans, j’en conviens, mais c’est John P. (vous croyez que je peux enlever ce P. ?) qui le dit. Né en 1947 selon Google, en 1948 selon Wikipedia (vérifiez, c’est vrai ! Énorme non ?), professeur à Harvard ! On n’est manifestement pas en présence d’un jeune con, ni d’un con tout court d’ailleurs !

Dans le même temps, il est incontestable que les entreprises doivent continuer d’être conduites vers la réalisation de leurs objectifs à travers une organisation hiérarchique et des processus de gestion classiques ne serait-ce que pour sécuriser leur chiffre d’affaires, leur profitabilité et les emplois qui en découlent. Nous reviendrons sans doute plus tard, car je ne les oublie pas, sur la nécessité de rassurer également les actionnaires par le maintien inconditionnel d’une approche de pilotage traditionnelle tout en s’attachant à les convertir à une approche mixte intégrant le changement rapide comme une hypothèse de base de la gouvernance d’une entreprise.

L’enjeu est donc bien de combiner saine gestion et mouvement permanent, tenue des budgets et capacité d’innovation, efficience et ambition…

La solution selon John P. Kotter, et j’y souscris avec enthousiasme, réside en la mise en place d’un second système d’exploitation, co-existant avec celui en place, dédié à la conception et la mise en œuvre de la stratégie.

Ce système repose en particulier sur :

  • Une structure plus véloce basée sur une approche en réseau et non hierachisée (point en partie discutable de mon point de vue, au moins sur le lead mais nous y reviendrons dans un prochain post)
  • Une évaluation en continu de la situation de l’entreprise, des évolutions de son secteur
  • Des initiatives qui lui permettent de façon pragmatique et proactive d’engager des actions créatives
  • Une armée de volontaires qui sont là parce qu’ils ont envie de faire avancer les choses, quel que soit leur rôle dans le système d’exploitation originel et fondamental
  • Une détermination inaliénable à ne jamais baisser la garde et à projeter l’entreprise vers son futur ! La Think Forward Attitude que nous souhaitons injecter partout dans Hardis Group.

Cette organisation doit permettre à la société de chercher sans relâche et en continu un avantage compétitif, sans pour autant interrompre ou mettre à risque ses activités quotidiennes.

Pour le reste, je vous laisserai vous plonger dans la lecture de l’original, plus conceptuel sans doute, tout aussi habité quoique dans un style différent. En tout cas respect, Monsieur Kotter. Manifestement, il n’y a pas un monde entre Poudlard et Harvard et les Moldus ont encore un peu de ressources !

Je vous donne, pour ma part, rendez-vous aux prochains épisodes pour voir comment nous allons au sein de Hardis Group mettre en application de façon (très) adaptée les grandes lignes de cette approche.

Je terminerai en rendant à César (je parle bien toujours de John P.) ce qui lui appartient et qui doit guider toujours l’implémentation de ce double système :

La tête, mais aussi le cœur ! […] Vous devez susciter les émotions [des collaborateurs] et leur envie réelle de contribuer au changement positif et d’emmener l’entreprise vers un avenir meilleur de manière stratégiquement intelligente, en donnant davantage de sens et de finalité à leur travail.

J’adore ce mec ! En tout bien tout honneur ; ) …

… mais je garde mes nouilles !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s